Votre panier ❤️

Service Client disponible 6j/7

Livraison Gratuite à partir de 39€ d’achats

Paiement Sécurisé crypté en SSL 128 bits

Crystal de Bohème

Comment reconnaître le cristal de bohème?

Réputée dans le monde entier pour la qualité de son verre, mais aussi le savoir-faire de ses tailleurs, la cristallerie tchèque s’inscrit dans une tradition millénaire qui trouve son origine au sein d’une région mythique, la Bohème. Élaboré et produit depuis plus de 1000 ans au cœur de ce petit coin d’Europe, le cristal de Bohème s’exporte aujourd’hui sur toute la planète, où il vient orner vases, lustres, couverts ou encore bijoux. Mais, comment le reconnaître? Et quelle est la différence entre verre et cristal de Bohème? Nous vous disons tout.

D’où vient le cristal de Bohème?

Comme son nom l’indique, le cristal de Bohème est originaire de Bohème, une région ancestrale de l’actuelle République Tchèque, d’où il est – encore aujourd’hui – conçu et fabriqué. Reconnu pour sa forte teneur en plomb, en potasse, et en sable de quartz, il fait partie des verres les plus prisés au monde, à la fois pour sa brillance, sa pureté, et le travail minutieux de ses artisans tailleurs. Le cristal de Bohème est couramment utilisé dans la fabrication de verres à pied, d’autres objets de la table, de lustres, de flacons divers mais aussi de bijoux, comme les boucles d’oreille ou les colliers. Solide, intense, et pur (il n’est en général pas lustré ni poli), le cristal est élaboré de la même façon depuis plus de 1000 ans, selon les modèles et les savoir-faire ancestraux de la tradition verrière tchèque; une caractéristique qui rend particulièrement difficile son identification et/ou sa datation.

Verre et cristal de bohème: quelle différence?

On a souvent coutume à employer les termes «verre» ou «cristal» de façon indifférente. Pourtant, il existe une nuance essentielle entre les deux matériaux, même si le concept de cristal varie d’une région à l’autre. Plus concrètement, le cristal de Bohème est un verre spécifique qui contient une forte concentration d’oxyde de plomb, à laquelle il doit sa couleur presque translucide. Aussi, le cristal de Bohème, pour porter son nom, doit intégrer au moins 24% de plomb à sa composition. De la même façon, lorsque l’on parle d’un objet fait de cristal sans plomb, il ne s’agit tout simplement pas de cristal.

Comment reconnaître le cristal de Bohème?

Il existe plusieurs indices susceptibles de distinguer le cristal de Bohème d’autres types de cristal ou de verre. Couleur, usure, finitions, et style, voici donc un aperçu des principales caractéristiques du célèbre cristal tchèque.

La couleur du cristal de Bohème

Le cristal de Bohème est facilement reconnaissable à ses différentes tonalités de couleur. Si les premiers objets en cristal de Bohème offraient une jolie teinte vert foncé (qui n’est pas sans rappeler les couleurs des forêts d’Europe centrale), le verre de Bohème se pare aujourd’hui de rose transparent, de rouge, de cobalt, de bleu clair, ou encore d’orange ambré. Certains détails spécifiques, comme une fine bande dorée ou une bordure en émail, sont également caractéristiques du célèbre cristal de la République Tchèque.

La teneur en plomb du cristal de Bohème

La teneur en plomb du cristal de Bohème est aussi synonyme de pureté. Aussi, pour vérifier le degré de pureté du verre, il vous suffit de le taper délicatement avec votre ongle, ou la pointe d’un couteau. Si le coup produit un son fort et riche, alors cela signifie que la teneur en plomb du verre est élevée. On l’a vu, le cristal de Bohème est un verre qui présente une composition particulièrement chargée en plomb, à hauteur de 24%.

Les coupes du cristal de Bohème

Le cristal de Bohème est un verre artisanal, réalisé à la main selon un savoir-faire ancestral. Autrement dit, s’il est d’une qualité exceptionnelle, grâce à sa forte teneur en plomb, les coupes ne doivent pas être parfaitement uniformes, signes d’un travail manuel (et non pas industriel). Dans le cas du cristal de Bohème, ce sont donc les imperfections (presque imperceptibles à l’œil nu) qui donnent au verre toute sa qualité. Aussi, en observant le cristal à l’aide d’une loupe, vous devez en effet pouvoir y observer des coupes fines, similaires à de la dentelle.

L’usure du cristal de Bohème

Là encore, ce sont les éventuels signes d’usure et égratignures qui sont susceptibles de faire pencher la balance en faveur du cristal de Bohème. À l’aide d’une loupe, recherchez donc de possibles griffes et/ou imperfections. Celles-ci doivent apparaître de manière aléatoire. À l’inverse, si les signes d’usure se trouvent être parfaitement uniformes, il s’agit alors très certainement d’une imitation réalisée via un processus de production industriel.

Les finitions du cristal de Bohème

Reconnaître le cristal de Bohème, c’est aussi savoir identifier le style incomparable des tailleurs bohémiens, qui se permettent toutes les excentricités et toutes les audaces. Les finitions riches, emplies de fioritures, et particulièrement soignées, sont en effet un signe distinctif des verres de Bohème. Dans la majorité des cas, les objets en cristal de Bohème présentent également un aspect brut, mat, non poli. Là où la cristallerie traditionnelle lustre et polit le cristal en fin de fabrication, ce n’est pas toujours le cas des artisans bohémiens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Livraison Gratuite

A partir de 49€ d'achats

Facilité de retour

30 jours satifait ou remboursé

Service client

Disponible 6j/7

Paiement 100% Sécurisé

PayPal / MasterCard / Visa